dimanche 13 décembre 2015

Les particules élémentaires - Michel Houellebecq

Ce livre est avant tout l'histoire d'un homme, qui vécut la plus grande partie de sa vie en Europe occidentale, durant la seconde moitié du XXe siècle. [M.H.]
Michel Houellebecq se réclame de Perec dont il revendique l'influence. Houellebecq, le Perec d'aujourd'hui? Je termine Les particules élémentaires de Houellebecq et peut-être que je peux comprendre cette parenté prétendue. Il faut savoir que Perec est loin d'être l'auteur d'un seul roman, il est multiple à souhait et il s'est exercé en plusieurs styles et genres. Sa première oeuvre publiée, Les choses, est une oeuvre dite sociologique décrivant le cheminement d'un jeune couple dans une société de consommation naissante. Les particules élémentaires, dans sa description de la vie de Michel et de Bruno, deux demi-frères en opposition, n'est-elle pas une oeuvre qu'on pourrait qualifier de sociologique en ce sens que Houellebecq y peint une certaine société et les comportements de ses protagonistes dans les failles de celle-ci? Oui, peut-être que Houellebecq fait du roman sociologique comme Perec a pu le faire, d'une manière totalement différente, avec Les choses.

Toutefois, cela ne m'a pas convaincu et je demeure perplexe devant cette lecture. Chroniques du déclin d'un empire, Les particules élémentaires se veut une oeuvre provocatrice. Mais la provocation devrait être la source d'une réflexion, d'un élan vers autre chose et ici, je n'ai pas senti cet horizon. La provocation n'a engendré qu'une pâle déception. J'aurais tant souhaité que cela fut autrement.



_____________________

Sur Rives et dérives, on trouve aussi :


Houellebecq
Michel
La carte et le territoire 

Aucun commentaire: