mardi 6 septembre 2011

La mort, entre autres - Philip Kerr

Je me souviens du temps qu'il faisait, en ce mois de septembre. [P.K.]
Philip Kerr et Bernhard Gunther remettent ça. Nous sommes en 1949 et l'essentiel se passe entre Munich, Vienne et un village des Alpes à la frontière entre l'Allemagne et l'Autriche. C'est la Trilogie berlinoise qui se poursuit. On est dans l'après-guerre lorsque les Américains et les Russes occupent encore le territoire allemand, dans un moment où la recherche des criminels nazis occupe une place prépondérante. Gunther, ancien policier, ex-SS, reprend son service de détective privé. Il sera mêlé, par ses enquêtes, à des réseaux de camarades qui cherchent à quitter ces lieux qui n'apparaissent plus hospitaliers pour des terres outre-Atlantique. Dans cet univers de guerre froide, Bernie Gunther est plongé dans un complot tortueux où il risquera sa peau.

Philip Kerr maintient la tension tout au long des 400 pages de ce polar historique. On demeure rivé à son texte. Même si la forme est parfois truffée de métaphores douteuses qui pourraient nous inciter à décrocher, l'intrigue est tellement prenante qu'on n'hésite pas à passer outre ce tic déplacé de l'écrivain.

__________________

Sur Rives et dérives, on trouve aussi :

Kerr
Philip
La trilogie berlinoise 


lundi 5 septembre 2011

Homo erectus - Tonino Benacquista




Pour certains, il s'agissait d'un rendez-vous réservé aux hommes, où il était question de femmes. [T.B.]
Benacquista nous amène sur un terrain qui ne fait pas partie de ses champs habituels avec ce roman sur les rapports hommes-femmes vus, vécus, analysés et rendus par des hommes qui se rencontrent en des lieux secrets pour s'entendre, pour se dire. La confrérie comme certains nomment ce groupe n'est qu'un artifice pour rendre les expériences de trois hommes que tout distingue. Trois hommes dont les passés et les futurs n'ont aucun lien, mais qui, dans le présent partagent leurs émois. On a ici des histoires parallèles, des tranches de vies, des expressions de vécus, des pensées sur soi et sur les femmes et surtout sur les échanges, les chocs et les conflits que cela suscite.

C'est le livre d'une quête de l'Homme pour saisir le mystère féminin, une quête qui ne s'éteindra pas avec la dernière page du roman, tant s'en faut.

____________

Sur Rives et dérives, à propos de Benacquista, on trouve :

Benacquista
Tonino
Romanesque