mardi 9 octobre 2012

Rationnel mon Q - Ludmilla Duchêne et Agnès Leblanc


Racine carrée de 2, c'est 1,414 et des poussières... Et quelles poussières! Des grains de sable qui empêchent d'écrire racine de 2 comme une fraction. Autrement dit, cette racine n'est pas dans Q. Telle est l'histoire, une vérité mathématique connue et même démontrée depuis longtemps, parfois injustement négligée.
Rationnel mon Q, ce sont 65 exercices de style, soixante-cinq exercices écrits "par amour, pour les mathématiques et pour la littérature". Des exercices qui font, l'un après l'autre et par des voies diverses et originales, la démonstration de l'irrationalité de √2.

À la manière de Queneau qui livrait de 99 façons l'histoire d'une rencontre dans l'autobus S, les auteures s'amusent de pages en pages de l'irrationalité de √2 et de sa démonstration. Et pour cette aventure, les mathématiciennes et poètes se sont assurées de la complicité de Abel, Bourbaki, Lewis Carroll, Euclide, Fellini, Goldbach, Hitchcock, Idéfix, Monsieur Jourdain, Kafka, François Le Lionnais, Mersenne, Perec, Racine, Thalès, Ulysse, Anton Voyl, Zazie et d'autres...

Cela donne de petits bijoux tels cet haïku:
un trait dans le sable  
diagonale inattendue
un nombre nouveau

Les productions Universcience en ont fait ce petit clip de présentation : http://www.dailymotion.com/video/xfdj9a_rationnel-mon-q_tech .

Voir aussi : http://images.math.cnrs.fr/Rationnel-mon-Q.html 

lundi 8 octobre 2012

Le salut de l'Irlande - Jacques Ferron

[Archives, août 1993]
Un vendredi, à la nuit close, je rentrais à pied à la maison, comme j'avais l'habitude de le faire chaque semaine; je venais du collège des frères des Écoles Chrétiennes, à Longueuil, où j'étais pensionnaire. [J.F.]
J'ai renoué avec le docteur-conteur, Ferron, avec une pointe de nostalgie. Ce poète raconteur m'a entrainé dans les courants de la mémoire collective du Québec: un irlandais de deuxième génération se dépeint dans un St-Lambert naissant. Il narre la libération de l'Irlande qui pointe en lui et qui le mènera à se faire effelquois.

Ferron me charme littéralement. Il me guide dans les méandres du passé conté et du passé merveilleux. Ai-je déjà rencontré mon renard, moi qui suis, tel Connie Haffigan, un peu irlandais? Quel est l'animal totémique des Kavanagh?